Pascal FAYOLLE

Ostéopathe D.O.

N° ADELI : 90 7 00096 2

Rattaché au Conseil de l’ordre

des Masseurs-kinésithérapeutes

Tel : 03 84 54 00 86

Le K taping a été conçu par le Dr Kenzo Kase dans les années 1970 dans le but de traiter les douleurs musculo-articulaires légères sans limiter les mouvements du corps humain, contrairement au strapping. Cette  technique a été développé par la suite par Me Birgit KUMBRINK, kinésithérapeute au Borussia Dortmund.

Le précurseur en France, dans les années 1970 également, est le Docteur Fisch, avec ses bandes extensibles « Elastoplaste » pour protéger les chevilles des basketteurs puis des footballeurs avec une utilisation collatérale pour les protèges tibias !

Le “K taping” ou traitement par bande “K tape” sont des termes anglophones. Il existe une traduction française : le bandage adhésif thérapeutique. Mais, les expressions anglaises sont les plus utilisées.

Ces techniques sont toutes les deux appliquées dans le traitement de blessures entraînant un suivi kinésithérapeutique. En effet, elles ne constituent pas, à elles seules un traitement complet.

Cependant, elles divergent sur différents points. Tout d’abord, le strapping est utilisé pour des blessures telles que les entorses ou les fractures, alors que le K taping intervient pour les douleurs plus légères afin de stabiliser, reposer ou drainer la zone à traiter. Ensuite, le strapping empêche l’amplitude des mouvements, alors que la k- tape permet de bouger sans difficulté, tout en assurant une efficacité optimale.

Les bien faits du K tape

    Drainage lymphatique, et hématomes

    Stimulant du système proprioceptif,

    Limitation de la douleur,

    Facilitateur articulaires,

    Stimulateur nociceptif,

    Restaurateur de la fonction articulaire,

    Aide à la récupération et à l’effort,

    …. si les bandes sont bien posées et avec une indication thérapeutique.


Grâce aux signaux envoyés par le K tape aux différents récepteurs de l’organisme, les articulations, muscles et tendons sont stimulés. Selon la méthode de pose, la stimulation aura des effets adaptés aux problèmes en question. De plus, les bandes sont utilisables pour toute partie du corps à soigner.

La bande tape ayant d’innombrables effets bénéfiques, elle est adaptée à diverses spécialités médicales. En effet, elle est d’usage dans les cabinets de kinésithérapie, d' ostéopathie, mais est également utilisée en podologie et orthophonie.

Le sens de la pose de la bande  K tape est très important, car il influence les perceptions sensitives et proprioceptives permettant une amélioration du réflexe myotatique et en restituant une bonne mobilité articulaire.


Il faut également prendre en considération la tension exercée sur la bande de taping lors de son application. En effet, elle peut être étirée à différents degrés, jusqu’à 100%. Plus elle sera tendue, plus elle exercera de pression sur la zone. En revanche, moins étirée, elle permet un repos musculaire et un drainage.


Optimiser la durée de vie du K tape

    La bande est à usage unique : En cas de difficulté lors de la pose, il faut changer de bande et non pas la décoller et essayer de l’appliquer de nouveau.

    La bande peut durer plus longtemps : Frotter la K tape après application permet d’améliorer l’adhésion. Elle peut durer jusqu’à 5 jours.

    Elle est résistante l’eau : Il est possible de se doucher avec. Toutefois, il est préférable de la poser au minimum quelques heures avant de pratiquer une activité physique, car même si elle est imperméable, la bande se décollera plus facilement avec la sueur.

Le Ktaping peut être utilisé pour

les contractures musculaires et les douleurs de dos

la traumatologie sportive comme par exemple les tendinites, les élongations

les douleurs chroniques…

en prolongement de la rééquilibration ostéopathique du corps